JAMES BOND, L’ESPION QUI AIMAIT LES MONTRES

Royal Quartz et Cherche Midi co-éditent « James Bond, l’espion qui aimait les montres »
de Frédéric Liévain

 

auriez-vous la montre de james bond ?

Même le plus séducteur des espions peut se révéler fidèle : depuis sa création par Ian Fleming en 1952, James Bond ne s’est presque jamais séparé de … sa montre. Bien plus que de luxueux accessoires, les montres ont véritablement façonné la « James Bond way of life » : terriblement élégantes, classiques ou sportives, toujours surprenantes, émanations avant l’heure de la montre connectée. La Submariner de Rolex, la Digitale de Seiko ou encore la Seamaster d’Omega sont devenues des icônes pour les admirateurs de Bond et les amoureux des belles montres. Elles incarnent un symbole masculin absolu, un partenaire d’aventure, mais aussi un style inimitable, un rapport  intemporel à l’élégance et à son époque.

Dans les romans de Ian Fleming comme au cinéma, James Bond est, au sens propre, le
Maître du temps. Riche en anecdotes et en documents exclusifs, ce beau livre publié
en partenariat avec les éditeurs du cherche-midi, décrypte la fabuleuse rencontre entre les deux icônes que sont l’espion le plus célèbre du monde  et sa montre.

l’AUteur, Frédéric Liévain

Journaliste‐réalisateur, cinéphile, grand admirateur des aventures de l’agent 007 et collectionneur de montres, a publié de nombreux  articles et réuni une collection de documents inédits sur les montres de James Bond.

À paraître le 5 novembre 2015

Frédéric Liévain « James Bond, l’espion qui aimait les montres »
Collection « Beaux livres »
172 pages (23×28) – 32 €